Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

SOCIETE

Une délégation gouvernementale, composée du ministre chargé des Mines et celui en charge de la Fonction publique, a rencontré ce matin à Réo les parents des victimes de la mine de Perkoa ainsi que tous les autres membres de la cellule de crise. Objectif, échanger sur le chronogramme devant aboutir à l’enterrement des corps de six (06) mineurs burkinabè qui ont péri dans l’inondation de la mine souterraine de zinc de Perkoa. 

Les dispositions ont également été prises pour que les corps de deux (02) autres mineurs de nationalité étrangère soient transférés dans leurs pays d’origine. 

« Il était important que le Gouvernement s’accorde avec l’ensemble des parties prenantes et principalement les familles des victimes sur les modalités d’inhumation des victimes de cette tragédie », a indiqué le ministre Jean Alphonse SOME, le chef de la délégation gouvernementale.

A l’issue des concertations, la date du 29 juillet prochain a été retenue pour l’inhumation des victimes burkinabè.

La levée des corps est prévue le même jour à la morgue de l’hôpital de Bogodogo à Ouagadougou, suivie du départ des dépouilles à Réo où une cérémonie officielle d’hommage sera organisée sous l’égide du chef du Gouvernement à partir de 10h00 mn.

Au nom des parents des victimes, le Porte-parole, Antoine BAMA, a remercié le Gouvernement pour l’accompagnement dont ils bénéficient depuis le début de cet évènement tragique.

SIG Burkina